rencontre à Compiègne avec 2 historiens sur le thème du concours : le 21 novembre

Objet: concours national de le Résistance et de la Déportation 2019
La date limite d’inscription au concours CNRD 2019  est le 1er février  2019.
Le règlement est en ligne :  cliquer ICI pour le télécharger
L’AOCNRD (Association Oise pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation) accueille les historiens Annette Wieviorka et Tal Bruttmann à Compiègne le mercredi 21 novembre 2018 après-midi. Leurs interventions porteront sur les répressions et les déportations en France et en Europe de 1939 à 1945, thème 2019 du CNRD.
Et ces conférences sont ouvertes à tous. Il suffit de vous inscrire auprès de Maryline Limonier à l’adresse suivante : marylimonier@gmail.com

Vous pouvez aussi déjeuner à 12h30 avec les intervenants au lycée hôtelier du lycée Charles de Gaulle : il faut s’inscrire très vite !

rencontre-Concours-21nov2018pour télécharger l’invitation : cliquer ICI

 

Le 16 novembre : le très beau film « La douleur » d’après Marguerite Duras à Beauvais – un film souvenir sur la Libération de (et à) Clermont

A l’initiative de l’Association de l’Oise pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation (dont l’ANACR-OISE est membre) : le VENDREDI 16 NOVEMBRE 2018 au cinéma CGR de Beauvais : projection du film La Douleur d’Emmanuel Finkiel adapté du roman de Marguerite Duras où elle évoque sa participation à la Résistance, et son attente du retour de déportation de Robert Antelme.

Un échange sur le thème « Mises en scène d’une autobiographie et vérité du témoignage » suivra la projection qui s’adresse :

  • aux enseignants et leurs élèves concernés par le sujet 2019 du Concours National de la Résistance et de la Déportation « répressions et déportations en France et en Europe » : PLAGE HORAIRE 13h30 – 16h30
  • aux amateurs de l’œuvre de Marguerite Duras et d’adaptations cinématographiques… (projection du film à 14h)

Réservations auprès du CGR ou directement par courriel : <mjgomet@wanadoo.fr> –Tarifs pour les groupes scolaires : pour un groupe de dix minimum, la place à 4€ par personne et une entrée gratuite d’accompagnateur – Tarifs pour les associations :  tarif de groupe, 2€50 par membre

Et encore le 16, mais un peu après :

20181008 - AFFICHE PROJECTION FILM BAL POPULAIRE - V3 - BASSE DEFLe Théâtre du Pressoir prépare un spectacle sur une figure de la résistance clermontoise qui se déroulera au Donjon le 31 août 2019. Ce spectacle s’intitulera : « Odette Sauvage, une résistante »
En attendant, la compagnie a préparé un bal populaire lors de la commémoration de la libération de Clermont le 1er septembre dernier qui donne lieu à un film souvenir (voir sur ce blog les photos de l’ANACR) Il a été réalisé par Igor Pejic et Cedric Thomas avec l’aide du département et de la ville de Clermont et des associations locales (l’ASAA, les anciens FFI et leurs amis, la SAHC). La reconstitution de l’arrivée des américains a été faite par l’association « N’oublie pas 44 » et le bal fut animé par le groupe MAM musique et le groupe Jazz and Co.
Le Théâtre du Pressoir a aussi représenté un extrait du spectacle avec, dans le rôle titre, Ema, l’arrière arrière petite fille d’Odette Sauvage.  Pour consulter le site du Théâtre du Presssoir : cliquer ICI

 

 

 

 

 

 

 

3 annonces et peut-être 3 prochains projets pour l’ANACR-Oise ?

2 films témoignages, un sentier pour la mémoire : des initiatives à saluer et pourquoi pas, auxquelles s’associer?

27 mai dernier, au cours de la Journée Nationale de la Résistance, l’ANACR Alsace a officiellement inauguré, avec les élus locaux, le « Sentier des Passeurs du Haut-Florival » à Linthal, Haut-Rhin.

Ce sentier de 8,7 km, tracé en 2010 en partenariat avec les derniers survivants des passeurs et hébergeurs des filières d’évasion, a déjà accueilli près de 5000 personnes en 8 ans, dont 1500 scolaires. Un livret-guide a été édité à 5000 exemplaires par le Pays d’Art et d’Histoire de la région de Guebwiller et présenté le 27 mai dernier, en présence des familles de résistants, insoumis et passeurs.

La filière du Haut-Florival, implantée dans les massifs du Petit-Ballon et de l’Hilsenfirst, a permis d’héberger, entre novembre 1940 et janvier 1945, entre 600 et 800 résistants antifascistes, évadés des camps de prisonniers de Forêt-Noire ou du STO, réfractaires au RAD, insoumis à l’incorporation de force. Les fermes d’altitude servaient de refuge à cette Résistance intérieure, les jeunes (comme le père de notre correspondant, responsable de l’ANACR-Alsace, délégué pour le haut-Rhin) servaient de passeurs vers la frontière des crêtes vosgiennes ou la Suisse.

Certes, l’Alsace est loin de l’Oise mais cette initiative mérite d’être connue et peut-être ce sentier peut-il être une étape de voyages scolaires, du voyage organisé pour les élèves participant au concours de la Résistance et le Déportation ou d’un voyage individuel…

Un livret est disponible gratuitement auprès de l’Office du Tourisme Intercommunal – 45, rue de la République – 68500 GUEBWILLER

Le film de Michel Violet, Arsène Tchakarian Mémoire de l’affiche rouge,  est sorti en 2017 et a du mal à trouver son public car il n’est pas sorti en salles.

Ce film donne la parole au dernier survivant de ce groupe de FTP-MOI, ces résistants « étrangers », polonais, arméniens,…  que, bien malgré eux, les nazis ont immortalisés : ils ont été fusillés le 21 février 1944 mais longtemps après l’affiche rouge esr restée placardée partout en France. Arsène Tchakarian avait pu s’évader et jusqu’à son dernier souffle, il est mort cet été à  101 ans, il a témoigné sur son combat et celui de ses camarades.

Ce film a été présenté en mars à Vitry-sur-Seine, la ville d’Arsène Tchakarian et de Michel Violet; il a été présenté en octobre à Paris et à nouveau à Vitry-sur-Seine et sera présenté à Marseille le 22 février 2019, , au lendemain de l’anniversaire de l’exécution des 23 membres du groupe Manouchian.

C’est bien mais c’est peu ! Et pour l’instant aucune diffusion grand public n’est prévue ! Michel Violet est disponible pour des présentations militantes : l’ANACR-Oise pourrait certainement être à l’initiative d’une projection de ce film.

Pour lire le dossier de presse qui inclut une interview d’Arsène Tchakarian : cliquez ICI

Et pour écouter Marc Ogeret chanter L’affiche rouge, poème d’Aragon, mise en musique Léo Ferré : cliquez ICI

« LES FEMMES EN NOIR »  un  long métrage de Philippe d’Hennezel sur le groupe des « femmes en noir  » de Lyon va sortir et est disponible pour des projections privées 

« Les Femmes en Noir » sont un réseau international, initié par des femmes israéliennes fin 1987 pour s’opposer à l’occupation par Israël des Territoires Palestiniens et à l’oppression qu’elle engendre, elles s’opposent à toutes les formes de violences et dénoncent particulièrement celles qui touchent les femmes.

Les Femmes en Noir de Lyon tiennent une veille silencieuse tous les vendredis sur la place des Terreaux à Lyon, de 18h à 19h.

Pendant ces veilles sont distribués des tracts qui tiennent compte de l’actualité, qui rappellent la situation des prisonnières politiques palestiniennes et dénoncent les multiples violations du droit international commises par l’état d’Israël.

Ce film est le « portrait » de ces femmes engagées et obstinées qui, par leurs paroles, leurs actes, leurs convictions, parfois leurs doutes, font état d’une réalité et d’une situation insupportables dans notre monde actuel..:

Pour en savoir plus : cliquez ICI

 

L’ANACR-Oise dans la tristesse après la disparition de Nathalie Nobels,vice-présidente de l’association Oise pour le concours de la Résistance et la Déportation

L’association des anciens combattants et amis (e) de la Résistance du département de l’Oise, partage la forte émotion qui a étreint de nombreuses personnes et amis (e) après la disparition brutale de Madame Nathalie Nobels.

Le comité départemental de l’ANACR présente ses sincères condoléances à tous les siens, à ses proches et à ses amis (e).

Nous n’oublierons pas ce professeur émérite, ni son engagement déterminé pour contribuer à faire vivre, en particuliers auprès des plus jeunes générations, la mémoire de la Résistance.

Vice-présidente de l’Association Oise, pour le concours national de la Résistance et la Déportation, nous savons combien elle a contribué à la réussite chaque année de celui-ci et ainsi à ce travail de mémoire indispensable, pour assurer l’avenir de tous.
Au Président de l’AOCNRD, et à tous les membres de l’association, nous voulons témoigner de nos sentiments de fraternité. Que Madame Nobels repose en paix.

Alain Blanchard

Président du comité départemental de l’ANACR Oise.

Le 17 Septembre 2018.

Au Mémorial de Royallieu les 15 et 16 septembre – à Clermont le 1er septembre : hommage à Odette Sauvage

À l’occasion des Journées du Patrimoine 2018 dont le thème est « l’Art du partage », le Mémorial de Compiègne-Camp de Royallieu vous invite à assister à deux représentations inédites :

/// À 15h00 le samedi 15 et le dimanche 16 septembre, venez assister au Spectacle théâtrale «Pierre de mémoire et d’espoir» de la compagnie À la lueur des contes.

memorial0
memorial1

Entrée libre, dans la limite des places disponibles. Spectacle tout public à partir de 14 ans. Durée : 1h.

///Samedi 16 et Dimanche 17 septembre : entrée gratuite de 10h à 18h avec audioguide pour accéder au parcours historique et au jardin de la Mémoire.

A Clermont le 1er septembre dernier :

 

Le 1er septembre, Alain Blanchard, président de l’ANACR-Oise, représentait l’association aux cérémonies commémorant la libération de Clermont : un moment dense et émouvant avec la commémoration 74ème anniversaire du bombardement
et de la libération de Clermont devant le Monument aux Morts, un extrait du spectacle «Odette Sauvage, une résistante» interprété par Ema, l’arrière arrière petite fille d’Odette, devant le parvis de l’Hôtel de Ville de Clermont, la reconstitution de la photo de la libération de Clermont, un bal costumé filmé et un bal populaire  !

image2
Ici les petits-enfants d’Odette Sauvage

Voici la fiche que Jean-Pierre Besse consacre, dans le DVD sur la Résistance dans l’Oise à Gaston Legrand et à  Odette Sauvage qui de,viendra sa femme:

Gaston Legrand est né le 2 avril 1912 dans le Pas-de-Calais. Il s’évade du camp de Royallieu où il est interné par mesure disciplinaire comme prisonnier de guerre. Il se rend à Paris, trouve du travail à Aubervilliers et vient chaque semaine à Clermont, où il fait connaissance d’Odette Sauvage, poissonnière rue de la République.

Il se fixe définitivement à Clermont, en juin 1941, chez celle qu’il épouse par la suite.

En mars 1943, commence pour eux l’aide aux aviateurs alliés. En septembre 1943, Gaston Legrand prend en charge son premier aviateur américain qu’il héberge dans une petite maison louée spécialement, rue du Chatellier. Il appartient au réseau Shelburn.

Au total, il héberge vingt-quatre aviateurs américains qu’il renvoie en Angleterre par une filière connue de Georges Fleury.

Gaston Legrand est titulaire de nombreuses décorations (croix de guerre avec étoile de vermeil, médaille militaire, médaille des évadés, médaille du combattant volontaire de la Résistance, médaille of Freedom des Etats-Unis).

Odette Grigaut, épouse Sauvage puis Legrand, est née à Clermont le 14 juin 1906. Elle est, elle aussi, membre du réseau Shelburn et son action est indissociable de celle de Gaston. Elle est titulaire des mêmes médailles et décorations que lui. Elle meurt le 11 mai 1986 à 80 ans.

Edmond Sauvage, fils d’Odette, comme sa mère et son beau-père, appartient à l’OCM, il aide lui aussi au transport des aviateurs alliés jusqu’à Paris.

L’ANACR-Oise est en deuil

Nous avons la tristesse d’annoncer la disparition de notre ami, Résistant et adhérent de notre association, M. Yves HERVÉ. Né en 1923, à Pronleroy dans le canton d’Estrées Saint Denis, agriculteur, il entre à l’Organisation Civile et Militaire (OCM) en 1943.

Il participe à la récupération d’aviateurs et à plusieurs parachutages en 1944, dont celui au cours duquel l’équipe de Jedburgh arrive dans le département. Il est aussi en contact avec les Francs Tireurs et Partisans (FTP) et sert de boîte aux lettres au détachement Jacques Bonhomme. (Source Jean Pierre Besse)

C’est l’un de ceux à qui, par leur courage et leur engagement, nous devons nos libertés qui nous quitte.

Nous nous efforcerons de perpétuer sa mémoire, au travers de toutes les actions que nous menons pour honorer la Résistance.

Ses obsèques auront lieu le lundi 3 septembre à 14h30, en l’église de La Neuville-Roy.

L’ANACR présente ses sincères condoléances à tous les siens et leur témoigne de ses sentiments de fraternité.

Communiqué du Comité départemental de l’ANACR-Oise, le 30 août 2018

 

KathleenBormuth-Herve-1-R
En juillet 2010, Yves Hervé rencontrait Kathleen Bormuth,  la fille d’un des aviateurs tombés à Pronleroy le 15 septembre 1943 : Yves Hervé, avec le groupe de résistants dont il faisait partie, avait récupéré et caché 4 aviateurs (l’équipage comportait 6 membres :  2 avaient péri dans le crash) qui seront ensuite hébergés chez Georges Fleury (responsable de L’OCM pour le secteur de Clermont) et ensuite acheminés vers l’Angleterre.