LUTTER CONTRE L’ANTISEMITISME ET TOUS LES RACISMES : déclaration de l’ANACR (nationale) du 18 février 2019

« Depuis que l’extrême-droite a été portée au début des années 1970 sur les fonts baptismaux par les héritiers directs des fascistes et collaborateurs de la période noire de l’Occupation de notre pays, le discours raciste a connu une expansion à la mesure du développement de son influence électorale. D’autant plus que d’autres forces politiques, par conviction ou surenchère démagogique à visée électorale, en ont repris les thèmes, contribuant ainsi à la diffusion du poison.

Les immigrés ont été ces dernières décennies constamment visés par ce discours raciste et xénophobe, un discours qui a pris ces dernières années une ampleur et une virulence inégalées alors que se développaient d’importants mouvements migratoires de populations fuyant la misère, la répression, la guerre. En ont été la cible des immigrés venus d’Afrique Noire, des Arabes et Kurdes du Proche-Orient et du Maghreb, d’Asie du Sud mais aussi des Roms venus d’Europe centrale, orientale et balkanique.

Depuis ces dernières années a resurgi, en s’appuyant de manière contemporaine sur la crise sociale, la dégradation des conditions de vie de la population de notre pays et sur le contexte du conflit du Proche-Orient, un discours raciste, puisant ses racines dans l’antisémitisme de l’Affaire Dreyfus, des ligues fascistes de l’entre-deux guerres et du régime pétainiste, et qui, reprenant les poncifs les plus éculés faisant de tous les Juifs des gens riches, les désigne comme les véritables détenteurs du pouvoir économique et les manipulateurs complotistes du pouvoir politique, les solidarise indistinctement avec la politique d’Israël au Proche-Orient notamment dans sa négation des droits nationaux du peuple palestinien.

Ce discours raciste anti-Juifs, antisémite, est une falsification intolérable de la réalité dans ses dimensions historiques, sociologiques, politiques, il a hélas déjà tué dans notre pays. Ces crimes odieux, qu’illustre le sort tragique d’Ilan Halimi, des enfants de l’école juive de Toulouse, de Sarah Halimi et Mireille Knoll, dont les auteurs et complices doivent être  le plus sévèrement punis, quelles que soient leurs motivations, auxquelles aucune perversion de raisonnement ne peut apporter la moindre justification, doivent cesser ; il faut les condamner avec la plus grande énergie et manifester la plus grande vigilance à l’encontre des discours et actes antisémites, particulièrement dans un pays comme le nôtre où, dans un passé pas si lointain, ils ont fait des dizaines de milliers de victimes.

Le combat contre l’antisémitisme, contre tous les racismes et la xénophobie, doit être une préoccupation de tous, en premier lieu des pouvoirs publics, des médias et du système éducatif. A l’ignorance et aux préjugés tenaces il faut opposer la connaissance. Ainsi, la communauté juive est, comme d’autres, une composante fondatrice du peuple français depuis le haut-Moyen âge, et il est inacceptable que quiconque, quelle que soit son idéologie, prétende que les Juifs ne sont pas des Français comme les autres et  dise que leur place serait ailleurs que dans leur pays.

L’ANACR est porteuse de la mémoire des combats de la Résistance, qui rassembla dans ses rangs des femmes et des hommes qui croyaient au ciel dans la diversité de leurs religions ou qui n’y croyaient pas, qui étaient Français de naissance ou immigrés, naturalisés ou non, mais qui partageaient le même idéal antifasciste, démocratique, humaniste et antiraciste. Ce combat  reste aujourd’hui pleinement le sien.

L’ANACR – le 18 février 2019

A NOTER : Une exposition réalisée par l’ANACR sur La Libération de Beauvais Août 1944 se tiendra du lundi 4 mars au vendredi 8 mars dans le hall de l’Université Pour Tous les Ages (Campus de Beauvais  52 Boulevard St André à BEAUVAIS)

2 mars : Janina ; 3 mars : Salon des publications d’histoire locale ; 8 mars : Journée de la femme

Le 2 mars à Pont Sainte Maxence :
JANINA-2mars

Le 3 mars à Lamorlaye, l’ANACR participe au Salon des Publications d’Histoire Locale organisé par l’ALMA :

affiche-ALMA-3mars2019-SALON

Et le 8 mars, à Beauvais, Françoise Vincent présentera notre dernière plaquette dans le cadre d’une rencontre (dont le programme sera bientôt mis en ligne) organisée avec le soutien de l’ANACR-Oise pour la Journée Internationale de la Femme :

plaquette-femmes

 

Pour préparer le Concours National de la Résistance et la Déportation

Le thème pour cette année scolaire 18-19 est : Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire
Et le Concours National de la Résistance et la Déportation se prépare activement !
Le mercredi 6 février au lycée Cassini, en salle 212 : une conférence de  l’historien Laurent Thiery en partenariat avec les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (AFMD) de 14h à 15h30. La conférence sera suivie par l’Assemblée Générale de l’Association Oise pour le Concours National de la Résistance et la Déportation (AOCNRD) : il faut s’inscrire à l’adresse : marylimonier@gmail.com
D’autre par nous vous proposons les documents suivants :
– un article de Françoise Rosenzweig sur l’évolution de la répression et les déportations en France de 19142 à 1944 ; MERCI DE CLIQUER ICI
– un guide de lecture pour Le carnet de Janina de Janina Hescheles MERCI DE CLIQUER ICI
– un article sur le génocide des Juifs polonais en Pologne orientale : MERCI DE CLIQUER ICI
Nous n’avons pas le détail des résultats 2017-2018 dans l’Oise mais nous avons les résultats nationaux que vous pouvez consulter EN CLIQUANT ICI

Jacqueline Leroy est proposée pour l’ordre de chevalier de la Légion d’honneur !

Nous tenons à informer chacun des membres de notre association ANACR Oise, de la nomination dans l’ordre de la légion d’honneur, promotion de janvier 2019, au grade de chevalier, de notre amie du comité sud ouest : 

1er janvier 2019 dans le 

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   

(Texte 4 sur 86)

Sur proposition du premier ministre

dans l’ordre de chevalier …….

Mme Leroy, née Cabre (Jacqueline, Jeannine, Rolande), résistante, domiciliée à Senlis

Une cérémonie de remise de l’insigne, à laquelle seront conviés les membres de notre association, aux cotés de la famille de Jacqueline et de personnalités, sera très prochainement organisée à Senlis.

Nos sincères et fraternelles félicitations, vont à notre amie Jacqueline et nos remerciements à celles et ceux qui ont permis cette distinction méritoire, en particulier à notre camarade Jean François Monnet.

Le bureau de l’ANACR-Oise

 

 

 

 

Pour faire connaître la résistante Odette Sauvage, pour mieux comprendre Janina

Aider le Théâtre du Pressoir de Clermont qui participe à « J’aime mon territoire » initié par le Crédit Agricole : en votant pour lui vous augmenterez ses chances d’ obtenir de recevoir 2000 euros bien utiles pour poursuivre leur projet « Odette Sauvage, une résistante » prévu le 31 aout 2019 à Clermont. En cliquant ICI vous arriverez sur la bonne page !

Un juriste, Philippe Sands, a publié une enquête familiale qui l’a ramené à Lemberg (LVOV) et au passé universitaire et juridique de cette ville qui est celle où a été écrit Le carnet de Janina : une étude qui peut intéresser les lecteurs du Carnet de Janina et qui peut être un soutien à un travail dans le cadre du Concours National de la Résistance et la Déportation dont le thème pour l’année 2018-2019 est : répression et déportation en Europe de 1941 à 1943 en Pologne orientale. Une vidéo postée sur un site de culture juive présente l’auteur et différents points de cette étude.

4 informations tardivement postées, qui avaient pourtant bien leur place ici !

1)  Le bulletin N°63 de l’ANACR-Oise paru en octobre ! Merci de cliquer ICI pour le télécharger

2)  Notre ami et président d’honneur Raymond Zerline vient de publier : C’est d’une maladie de cœur dont souffre l’Humanité aux Editions Persée (297 pages – 19€40). Voici, de la plume de l’auteur lui-même, pourquoi il s’est lancé dans l’aventure d’écrire :

« Nous savons tout faire, ou presque. Et pourtant, dramatique paradoxe, nous ne savons pas encore maitriser notre économie, ses crises, ses millions de chômeurs, ses millions d’émigrés de la faim, ses pauvres. Nous obtenons des miracles en sachant rapiécer nos corps et nous nous refusons de maintenir en bonne santé notre planète Terre. Il nous est à présent possible de mettre à disposition de chacun les moyens de son épanouissement intellectuel, artistique, empathique et nous connaissons trop de vies mornes, répétitives, sans intérêt, voire sans joie. Pire, nous connaissons encore la honte des guerres pour un lopin de terre ou une façon de prier. Nul ne maîtrise vraiment notre présent et notre avenir nous échappe.

Il n’est que temps qu’ensemble, femmes et hommes de bonne volonté, nous réfléchissions à ce qu’est notre vie, à ce qu’elle pourrait être, à ce qui en nous et dans la société fait depuis si longtemps obstacle à une entente globale qui pourrait être harmonieuse et efficace, qu’ensemble nous définissions les contours d’une société et de son économie nous permettant de poursuivre au mieux, consciemment, pacifiquement et raisonnablement, ce chemin qui nous a déjà menés de l’animal-homme à l’être-humain et qu’ensemble nous pourrions orienter vers l’Humain. 

C’est ma part de réflexion que je vous livre dans un essai que j’ai voulu de foi envers la perfectibilité des êtres, que j’ai voulu d’espoir, dont le titre est mon diagnostic quant à notre état, à savoir, C’est d’une maladie de cœur dont souffre l’Humanité. »

A commander dans votre librairie préférée

 3)  L’ANACR s’est exprimée au niveau national sur la signification à donner aux récentes célébrations du centenaire 14-18 en rappelant :

  • le sacrifice consenti en 14-18 est d’une telle ampleur qu’il doit être spécifiquement honoré et rappelé  ; c’est pourquoi l’ANACR refuse que le 11 novembre devienne la date de commémoration de toutes les  guerres
  • Pétain, sauveur de Verdun, est aujourd’hui (comme en 1920) un sujet à controverse entre spécialistes. Son action pendant la seconde guerre mondiale est évidente et ne doit rendre impensable toute « célébration » autour de ce personnage historique certes mais condamné à l’indignité nationale en 1945.

Merci de cliquer ICI  pour télécharger le message de l’ANACR

4) Pour lire une présentation très complète du projet du réalisateur Philippe d’Hennezel  et du sujet de son film « LES FEMMES EN NOIR » : Merci de cliquer ICI

Nous en avons parlé sur ce blog dans un article posté le 13 octobre. Et nous réfléchissons sur les modalités d’une projection de ce film par l’ANACR-Oise et sans doute d’autres associations.

 

      

Bonjour Lucienne,
si tu veux illustrer l’info du blog sur les femmes en noir de lyon (3 propositions ), tu peux indiquer le lien qui permet d’accéder à
Amicalement,