Signez la pétition pour la sauvegarde du fort de Romainville !

« pour la sauvegarde du Fort de Romainville et la création d’un musée de la résistance des femmes »

Pour signer la pétition cliquer ICI !

af92a0c87646ca2aa1d3e82073ad8872Durant la seconde guerre mondiale, le Fort de Romainville (Seine‐Saint‐Denis) fut un des principaux camps d’internement utilisés par les Nazis en France. Ainsi, de 1940 à 1944, 7 000 personnes, dont une moitié de femmes, y furent détenues, huit sur dix furent déportées et deux cents fusillées.
Le Fort de Romainville fait aujourd’hui l’objet d’un projet d’urbanisation porté par la Métropole du Grand Paris et le Maire des Lilas qui pourrait faire disparaître les traces de cette histoire.
L’histoire du Fort de Romainville doit être respectée et la mémoire des femmes et des hommes qui y furent enfermés, fusillés ou déportés doit être perpétuée.

Avec le « comité de soutien pour la sauvegarde du fort de Romainville pour la création d’un musée de la résistance des femmes » regroupant de nombreuses associations, amicales et personnalités du monde de la Mémoire de la Déportation et de la Résistance, nous demandons que :

  • La caserne historique et les casemates où furent emprisonnés les résistants hommes et femmes, ainsi que le lieu du massacre de 1944, soient préservés, ·
  • La cour du Fort, ancienne cour des détenue.e.s, soit également conservée dans son périmètre actuel,
  • Une partie des bâtiments existants soit utilisée pour la création d’un musée de la résistance des femmes, car il n’existe à ce jour, aucun lieu mémoriel dédié au rôle des femmes dans la résistance, qu’elles soient ou non passées par Romainville.
Publicités

La rentrée de l’ANACR : bulletin N°61, plaquette N26, AG, congrès, expositions, débats, ciné,…

Le bulletin semestriel de l’ANACR-Oise vient de sortir ! Vous pouvez le télécharger ICI

plaquette26

La plaquette N°26 consacrée à la Résistanec dans les cantons Betz et Nanteuil-le-Haudoin est parue : vous pouvez nous la commander !

Le samedi 7 octobre l’ANACR-Oise tient son ASSEMBLEE GENERALE au Clermontel à AGNETZ

Du 20 au 22 octobre ce sera le congrès national de l’ANACR qui se déroulera à DAX : 2 déléguées et 2 accompagnants y représenteront l’ANACR-Oise

Un week-end sur la Résistance à Fleurines les 14, 15 et 16 Octobre à la salle des fêtes de 10h à 18h avec 2 expositions Les femmes aussi et Le CNR, un débat sur le CNR et une lecture théâtralisée Les femmes aussi.

affiche-fleurinesVF

Et un peu plus tard, dans le cadre du Mois du Film Documentaire, mercredi 15 novembre à 20h30 au cinéma Le Palace à Pont-Sainte-Maxence : projection du film La vie sera belle de Jacques Capdecomme sur la Résistance à Toulouse. avec une séance pour les scolaires le matin.

PONT La vie sera belle 3

exposition, conférence, hommage : l’ANACR-Oise de mai à juin.

Le 25 juin : cérémonie en hommage au maquis de Ronquerolles au Bois du Menillet : L’ANACR-Oise était représentée par son président, Alain Blanchard, sa vice-présidente, Hélène Boulanger et un adhérent, Gil Boulanger à qui nous devons ces belles photos : elles montrent combien le souvenir de ce maquis est important 73 ans après le massacre perpétré le 19 juin 1944 par l’occupant nazi.

Pas de photos pour la conférence de l’ANACR-Oise à la médiathèque de Saint-Just-en-Chaussée, le 20 juin ! Mais un public nombreux accueilli par le premier adjoint au maire de Saint-Just-en-Chaussée et la responsable de la médiathèque.  Alain Blanchard a présenté l’ANACR en insistant sur le rôle des Amis de la Résistance qui en étant membres de l’ANACR suppléent peu à peu et à la fatigue et aussi la disparition des derniers Résistants. C’est la raison du travail que nous faisons avec nos plaquettes ; dont la N° 25, consacrée à la Résistance dans le canton de Saint-Just-en-Chaussée que Lucienne Jean présente ensuite aidée par quelques lectures  de textes et de témoignages. Après beaucoup de questions et d’interventions, la soirée s’est terminée autour du verre d el’amitié offert par la médiathèque.

Rappelons aussi que l’ANACR a présenté du  15 au 20 mai au collège Sonia Delaunay de Gouvieux l’exposition sur le Conseil National de la Résistance qui a permis un travail pédagogique très intéressant avec 5 classes de 3ème. Cliquez ICI pour lire le compte-renduexpo-CNR-mai2017 L’ANACR est, bien sûr, à la disposition d’autres collèges qui souhaiteraient aussi disposer de cette exposition. N’hésitez pas à nous contacter !

Le dimanche 25 juin : hommage au maquis de Ronquerolles

ronquerolles2017

L’ANACR sera présente à cette commémoration qui réunit dans l’hommage et le souvenir 8 communes que la lutte et le sacrifice de leurs enfants avaient déjà réunies dans la Résistance contre l’occupant nazi.

En 2015, nous avons publié La Résistance dans le secteur de Chambly, le maquis de Ronquerolles de Frédéric Gondron : cette 24ème plaquette de l’ANACR met en lumière l’histoire héroïque de ces combattants.

« Lucienne Fabre-Sébart, au nom du Président de la République, …

et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fait Chevalier de la Légion d’honneur »…

C’est avec ces mots que Monsieur le préfet de l’Oise a épinglé la médaille de chevalier de la Légion d’honneur sur la poitrine de Lucienne Fabre-Sebart…

Car ce samedi 27 mai 2017, à Angicourt, Lucienne Fabre-Sébart a été promue Chevalier de la légion d’honneur  ! Angicourt par la voix de son maire et de deux élèves, la France, par la voix du préfet de l’Oise, l’ANACR et le PCF par la voix d’Alain Blanchard, sa famille, ses amis, ses camardes étaient autour d’elle, émus et fiers.

Dès que nous le pourrons nous mettrons en ligne les discours du maire d’Angicourt, du préfet, et d’Alain Blanchard.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais voici pour l’instant un moment très émouvant et plein d’enseignements ; celui de la lecture par une de ses filles (Hélène Boulanger) des remerciements voulus par Lucienne, rédigés et dictés par elle !

ANGICOURT    SAMEDI  27 MAI   2017

REMISE DE LA  LEGION D’HONNEUR A LUCIENNE FABRE SEBART

  REMERCIEMENTS  DE  LUCIENNE  FABRE  SEBART

Aujourd’hui 27 MAI 2017 Journée Nationale de la Résistance, je suis très touchée de recevoir cette distinction pour moi même et que je partage avec tous mes Camarades de la grande et courageuse Résistance, qu’ils soient disparus ou encore avec nous.

Nous avons partagé tant de choses pendant des années de lutte, dans l’ombre, par tous les temps, dans toutes circonstances, malgré les dangers journaliers.

Je remercie Monsieur le Préfet d’être à nos côtés en ce 27 MAI, ainsi que Monsieur DELAGRANGE, maire d’Angicourt à l’origine de cette distinction.

Je remercie affectueusement toutes les personnes présentes, Famille, Amis, adhérents de l’ANACR, de l’ARAC, de la FNDIRP, et des associations d’anciens combattants, Monsieur ODENT directeur de l’ONAC Oise.

Je remercie également Jean-Pierre Bosino sénateur maire de Montataire, Alain Boucher maire de Monchy-st-Eloi.

En ce jour, j’ai aussi une pensée profonde pour Jean-Pierre BESSE, historien, à l’origine des recherches historiques sur la Résistance de l’Oise, qui ont permis d’aboutir à la parution de plusieurs ouvrages, dont celui sur la mort de près de 800 personnes, Résistants, Otages, Civils victimes des troupes d’occupation «Ils ont fait le sacrifice de leur vie…le prix de la Liberté dans l’Oise de 1940 à 1945».

Pendant plus de dix ans les membres de la commission d’histoire de l’ANACR ont parcouru toutes les communes de l’Oise à la recherche d’informations.

Je remercie Monsieur Denis MARTIN historien accompagné de son épouse. Ils étaient venus spécialement recueillir mon témoignage en 2015 sur ma Résistance en Eure et Loir qui a duré plus de huit mois.

Tous les ans, le 27 MAI doit rappeler la Mémoire des Résistantes et des Résistants qui ont participé à la LIBÉRATION de la FRANCE.

Nombreux, très nombreux sont morts, pour que nous soyons libres.

Lucienne Fabre Sébart

Angicourt, le 27 Mai 2017

Ce diaporama nécessite JavaScript.