Massacre des Kroumirs : le 7 août 1944…

L’ANACR sera présente à la cérémonie souvenir à Trie-Château ce samedi ! Nous espérons que vous y serez aussi.

Les arrestations et les massacres de Résistants ont été particulièrement massives pendant cette courte période qui a séparé le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie et la libération du département à la fin août 1944.

Le 6 juin : 14 personnalités maires pour la plupart.Le 7 juin : le maire de Carlepont, 1 responsable du FN (Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France), 1 résistant. Le 8 juin :8 personnes à Mouy. Le 9 juin : 1 résistant à Compiègne. Le 12 juin : 1 résistant originaire de Montataire. Le 13 juin : 1 résistant de Margny-lès-Compiègne. Le 17 juin : rafle de Boulincourt, soit 50 arrestations dont 20 déportations (3 en reviendront). Le 19 juin : attaque du maquis de Ronquerolles (4 FTP tués). Le 20 juin : 5 personnes à Bury. Le 23 juin : attaque du maquis des Usages  à Crisolles (3 arrestations le 22, puis l’attaque le 23 : 2 tués et 3 blessés).  Le 1er juillet : rafle de Salency, soit 32 arrestations, 6 sont relâchés, 9 déportés au titre du STO, les autres internés à Royallieu (3 morts dans un bombardement, 8 s’enfuient, 6 déportés dont 2 reviendront). Et aussi: 5 FTP de Mouy-Liancourt et 2 résistants de Crisolles. Le 2 et le 3 juillet : 20  résistants de Beauvais et de Saint-Just-en-Chaussée. Le 7 juillet : arrestation du groupe de Résistance « Police, d’abord 2 policiers de Compiègne puis le lendemain, 11 autres policiers et 3 autres résistants. 12 policiers seront déportés et 4 sont morts en déportation. Le 16 juillet : 2 résistants à Beauvais, 1 à Senlis. Le 17 juillet : 9 résistants à Noyon. Le 20 juillet : 1 FTP de Monchy-Saint-Eloi et rafle à Anserville avec 21 personnes arrêtées puis libérées sauf 2. Le 1er août : 1 résistant à Cinqueux. Le 2 août : 1 résistant à Bacouël, 2 à Tartigny, 1 à Chepoix. Le 5 août : 1 résistant à Senlis. Le 6 août :  Jean Corroyer est tué à Clermont, sa femme et son fils sont déportés. Le 8 août : plus de 50 arrestations à Monceaux et Cinqueux, 1 tué, les autres sont libérés. Le 9 août : 15 personnes encore dans les mêmes communes, 2 seront déportées et aussi  plusieurs arrestations àRousseloy, Laigneville et Mouy, les personnes sont relâchées ensuite ; et encore, 5 personnes dont 3 résistants à Saint-Vaast-lès-Mello. Le 13 août : tous les hommes de Noailles sont arrêtés, 3 seront tués. Le 14 août : combat de la ferme des Kroumirs où 7 FTP du détachement Patrie sont tués. Le 16 août : massacre de Troissereux, 15 personnes tuées. Le 17 août : arrestation d’1 résistant à Neuilly-en-Thelle et de 2 aviateurs qu’il transportait. Le 18 août : nouveau massacre à Troissereux, 6 tués. Le 23 août : 4 otages fusillés à Neuilly-en-Thelle et un 5ème le lendemain. Le 27 août : massacre d’Andeville, 8 fusillés puis 35 arrestations dont 8 autres fusillés et le même jour : massacre de Châteaurouge à Cauvigny, 20 fusillés dont 8 FTP. Le 28 août : 6 résistants fusillés à Rimberlieu.

S’en souvenir est très important !Kroumir-R.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s