Jacqueline Leroy nous a quittés le 13 décembre

Nous avons appris avec beaucoup d’émotion le décès de Jacqueline Leroy le 13 décembre. Elle avait 97 ans et les obsèques auront lieu le mardi 21 décembre 2021 à 10h en la cathédrale de Senlis. L’ANACR-Oise y sera présente pour s’associer à l’hommage qui lui sera rendu.

Jacqueline Leroy, Résistante de Senlis, était adhérente de l’ANACR et jusqu’à très peu de temps, participait au travail de mémoire en témoignant auprès des jeunes. La profanation du Mont-Valérien commise presqu’au moment de sa mort l’aurait profondément bouleversée comme elle nous bouleverse et nous indigne ! Vous pouvez lire le communiqué de l’ANACR nationale en cliquant ICI . Jacqueline Leroy aurait certainement voulu que nous fassions connaître très vite cette prise de position.

Voici la biographie tirée de notre revue Pages de la Résistance N° 28-29 Des femmes résistantes dans l’Oise :

Jacqueline Cabre épouse Leroy est née le 28 février 1924 à Paris V. Elle est entrée dans la Résistance le 1er février 1943 au Front National de la Libération, sous-secteur de Senlis, sous le matricule 4313 et le pseudonyme de Cabrette. (Carte CVR n°197301). Son chef de secteur était André Decatoire et Fossiez chef de sous-secteur, René Charpentier était son chef de groupe. Elle a participé à la fabrication de plusieurs centaines de fausses cartes d’identité. Elle a également distribué des tracts et des journaux clandestins comme « Le Patriote de l’Oise » après le couvre-feu, prenant le prétexte de promener une petite chienne. (Ce qui lui a servi lors de son arrestation par une patrouille et son interrogatoire pendant plus d’une heure dans une annexe de la Kommandantur avant d’être relâchée.) Le 5 ou 6 mai 1944, avec son chef de groupe, elle a transporté deux mitraillettes Sten récupérées par Mme Herlin de Chantilly. En tant qu’agent de liaison, elle a participé au convoyage de sept aviateurs américains le 10 mars 1944, effectué une mission de repérage sur le terrain d’aviation de Chamant. Avec sa mère et sa grand-mère Rolande et Jeanne Pennequin, elle a hébergé deux soldats anglais du 25 juillet au 31 août 1944. Ces faits lui ont valu, ainsi qu’à sa mère plusieurs reconnaissances : un diplôme du Président américain Eisenhower, un diplôme anglais du Chef Marschall Commandeur de l’Expeditionary Force en 1945, un diplôme Air Force Escape Evasion en 1985 de la part du président américain Reagan, un diplôme TRN Pierre Pasquini et un diplôme du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants. En juillet 1944, prévenue qu’un convoi de détenus était enfermé dans un car en panne près de Senlis, elle est partie avec 2 employés du Secours National à vélo pour leur apporter du secours. Arrêtées par les Allemands, elles ont été interrogées durant 4 heures. Deux soldats américains étaient cachés dans les locaux du Secours National. (Livre d’Or de la Centurie collection « mémoires de France »).

25 mai 2016 : autour de la Journée de la Résistance, au collège des Bourgognes, Jacqueline Leroy à la rencontre une classe de Mathilde Marguerit
28 août 2019 : Jacqueline Leroy et Christian Lucas à la commémoration de la Libération de Senlis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s