Jacqueline Leroy est proposée pour l’ordre de chevalier de la Légion d’honneur !

Nous tenons à informer chacun des membres de notre association ANACR Oise, de la nomination dans l’ordre de la légion d’honneur, promotion de janvier 2019, au grade de chevalier, de notre amie du comité sud ouest : 

1er janvier 2019 dans le 

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   

(Texte 4 sur 86)

Sur proposition du premier ministre

dans l’ordre de chevalier …….

Mme Leroy, née Cabre (Jacqueline, Jeannine, Rolande), résistante, domiciliée à Senlis

Une cérémonie de remise de l’insigne, à laquelle seront conviés les membres de notre association, aux cotés de la famille de Jacqueline et de personnalités, sera très prochainement organisée à Senlis.

Nos sincères et fraternelles félicitations, vont à notre amie Jacqueline et nos remerciements à celles et ceux qui ont permis cette distinction méritoire, en particulier à notre camarade Jean François Monnet.

Le bureau de l’ANACR-Oise

 

 

 

 

Pour faire connaître la résistante Odette Sauvage, pour mieux comprendre Janina

Aider le Théâtre du Pressoir de Clermont qui participe à « J’aime mon territoire » initié par le Crédit Agricole : en votant pour lui vous augmenterez ses chances d’ obtenir de recevoir 2000 euros bien utiles pour poursuivre leur projet « Odette Sauvage, une résistante » prévu le 31 aout 2019 à Clermont. En cliquant ICI vous arriverez sur la bonne page !

Un juriste, Philippe Sands, a publié une enquête familiale qui l’a ramené à Lemberg (LVOV) et au passé universitaire et juridique de cette ville qui est celle où a été écrit Le carnet de Janina : une étude qui peut intéresser les lecteurs du Carnet de Janina et qui peut être un soutien à un travail dans le cadre du Concours National de la Résistance et la Déportation dont le thème pour l’année 2018-2019 est : répression et déportation en Europe de 1941 à 1943 en Pologne orientale. Une vidéo postée sur un site de culture juive présente l’auteur et différents points de cette étude.

4 informations tardivement postées, qui avaient pourtant bien leur place ici !

1)  Le bulletin N°63 de l’ANACR-Oise paru en octobre ! Merci de cliquer ICI pour le télécharger

2)  Notre ami et président d’honneur Raymond Zerline vient de publier : C’est d’une maladie de cœur dont souffre l’Humanité aux Editions Persée (297 pages – 19€40). Voici, de la plume de l’auteur lui-même, pourquoi il s’est lancé dans l’aventure d’écrire :

« Nous savons tout faire, ou presque. Et pourtant, dramatique paradoxe, nous ne savons pas encore maitriser notre économie, ses crises, ses millions de chômeurs, ses millions d’émigrés de la faim, ses pauvres. Nous obtenons des miracles en sachant rapiécer nos corps et nous nous refusons de maintenir en bonne santé notre planète Terre. Il nous est à présent possible de mettre à disposition de chacun les moyens de son épanouissement intellectuel, artistique, empathique et nous connaissons trop de vies mornes, répétitives, sans intérêt, voire sans joie. Pire, nous connaissons encore la honte des guerres pour un lopin de terre ou une façon de prier. Nul ne maîtrise vraiment notre présent et notre avenir nous échappe.

Il n’est que temps qu’ensemble, femmes et hommes de bonne volonté, nous réfléchissions à ce qu’est notre vie, à ce qu’elle pourrait être, à ce qui en nous et dans la société fait depuis si longtemps obstacle à une entente globale qui pourrait être harmonieuse et efficace, qu’ensemble nous définissions les contours d’une société et de son économie nous permettant de poursuivre au mieux, consciemment, pacifiquement et raisonnablement, ce chemin qui nous a déjà menés de l’animal-homme à l’être-humain et qu’ensemble nous pourrions orienter vers l’Humain. 

C’est ma part de réflexion que je vous livre dans un essai que j’ai voulu de foi envers la perfectibilité des êtres, que j’ai voulu d’espoir, dont le titre est mon diagnostic quant à notre état, à savoir, C’est d’une maladie de cœur dont souffre l’Humanité. »

A commander dans votre librairie préférée

 3)  L’ANACR s’est exprimée au niveau national sur la signification à donner aux récentes célébrations du centenaire 14-18 en rappelant :

  • le sacrifice consenti en 14-18 est d’une telle ampleur qu’il doit être spécifiquement honoré et rappelé  ; c’est pourquoi l’ANACR refuse que le 11 novembre devienne la date de commémoration de toutes les  guerres
  • Pétain, sauveur de Verdun, est aujourd’hui (comme en 1920) un sujet à controverse entre spécialistes. Son action pendant la seconde guerre mondiale est évidente et ne doit rendre impensable toute « célébration » autour de ce personnage historique certes mais condamné à l’indignité nationale en 1945.

Merci de cliquer ICI  pour télécharger le message de l’ANACR

4) Pour lire une présentation très complète du projet du réalisateur Philippe d’Hennezel  et du sujet de son film « LES FEMMES EN NOIR » : Merci de cliquer ICI

Nous en avons parlé sur ce blog dans un article posté le 13 octobre. Et nous réfléchissons sur les modalités d’une projection de ce film par l’ANACR-Oise et sans doute d’autres associations.

 

      

Bonjour Lucienne,
si tu veux illustrer l’info du blog sur les femmes en noir de lyon (3 propositions ), tu peux indiquer le lien qui permet d’accéder à
Amicalement,

 

 

rencontre à Compiègne avec 2 historiens sur le thème du concours : le 21 novembre

Objet: concours national de le Résistance et de la Déportation 2019
La date limite d’inscription au concours CNRD 2019  est le 1er février  2019.
Le règlement est en ligne :  cliquer ICI pour le télécharger
L’AOCNRD (Association Oise pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation) accueille les historiens Annette Wieviorka et Tal Bruttmann à Compiègne le mercredi 21 novembre 2018 après-midi. Leurs interventions porteront sur les répressions et les déportations en France et en Europe de 1939 à 1945, thème 2019 du CNRD.
Et ces conférences sont ouvertes à tous. Il suffit de vous inscrire auprès de Maryline Limonier à l’adresse suivante : marylimonier@gmail.com

Vous pouvez aussi déjeuner à 12h30 avec les intervenants au lycée hôtelier du lycée Charles de Gaulle : il faut s’inscrire très vite !

rencontre-Concours-21nov2018pour télécharger l’invitation : cliquer ICI

 

Le 16 novembre : le très beau film « La douleur » d’après Marguerite Duras à Beauvais – un film souvenir sur la Libération de (et à) Clermont

A l’initiative de l’Association de l’Oise pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation (dont l’ANACR-OISE est membre) : le VENDREDI 16 NOVEMBRE 2018 au cinéma CGR de Beauvais : projection du film La Douleur d’Emmanuel Finkiel adapté du roman de Marguerite Duras où elle évoque sa participation à la Résistance, et son attente du retour de déportation de Robert Antelme.

Un échange sur le thème « Mises en scène d’une autobiographie et vérité du témoignage » suivra la projection qui s’adresse :

  • aux enseignants et leurs élèves concernés par le sujet 2019 du Concours National de la Résistance et de la Déportation « répressions et déportations en France et en Europe » : PLAGE HORAIRE 13h30 – 16h30
  • aux amateurs de l’œuvre de Marguerite Duras et d’adaptations cinématographiques… (projection du film à 14h)

Réservations auprès du CGR ou directement par courriel : <mjgomet@wanadoo.fr> –Tarifs pour les groupes scolaires : pour un groupe de dix minimum, la place à 4€ par personne et une entrée gratuite d’accompagnateur – Tarifs pour les associations :  tarif de groupe, 2€50 par membre

Et encore le 16, mais un peu après :

20181008 - AFFICHE PROJECTION FILM BAL POPULAIRE - V3 - BASSE DEFLe Théâtre du Pressoir prépare un spectacle sur une figure de la résistance clermontoise qui se déroulera au Donjon le 31 août 2019. Ce spectacle s’intitulera : « Odette Sauvage, une résistante »
En attendant, la compagnie a préparé un bal populaire lors de la commémoration de la libération de Clermont le 1er septembre dernier qui donne lieu à un film souvenir (voir sur ce blog les photos de l’ANACR) Il a été réalisé par Igor Pejic et Cedric Thomas avec l’aide du département et de la ville de Clermont et des associations locales (l’ASAA, les anciens FFI et leurs amis, la SAHC). La reconstitution de l’arrivée des américains a été faite par l’association « N’oublie pas 44 » et le bal fut animé par le groupe MAM musique et le groupe Jazz and Co.
Le Théâtre du Pressoir a aussi représenté un extrait du spectacle avec, dans le rôle titre, Ema, l’arrière arrière petite fille d’Odette Sauvage.  Pour consulter le site du Théâtre du Presssoir : cliquer ICI