Lancement du week-end sur la Résistance à Saint-Maximin

0Demain dimanche 15 avril à 15h au Centre culturel Louis Aragon à Saint-Maximin : lecture théatralisée Les femmes aussi par la Compagnie Souffler n’est pas jouer

Mais c’est aujourd’hui, 14 avril, que commençait le week-end de la Résistance à Saint-Maximin au Centre culturel Louis Aragon (près de la mairie) : la veille ce sont plus de 70 enfants CE2, CM1 et CM2 qui sont venus voir les expositions.

Voici l’allocution prononcée par Alain Blanchard à cette occasion au cours du vernissage des expositions « Les femmes dans la Résistance en Picardie » prêtée par le Mémorial de Royallieu et conçue par la Compagnie Souffler n’est pas Jouer et de l’exposition de l’ANACR-Oise sur le Conseil National de la Résistance et plus généralement pour le lancement du week-end de la Résistance organisé par la mairie de Saint-Maximin et l’ANACR :

Nous inaugurons cette exposition consacrée à la Résistance et pour une part aux femmes dans la Résistance, au moment ou nous quitte l’une d’entre elle : Lucienne Fabre-Sébart.

Une grande dame ! L’une de celles qui très jeune, 20 ans  à peine, surent s’engager face à l’envahisseur nazi, dans notre département et dès 1940.

Je ne sais pas 78 ans plus tard, si l’on peut prendre la véritable mesure de ce qu’il lui fallut de courage, de volonté et aussi d’amour de la liberté, de conscience de l’abomination nazie, pour partir ainsi au combat, au risque du pire, de la répression féroce, de perdre sa vie, mais pour la liberté, pour ne pas accepter que notre peuple demeure sous l’oppression et la dictature.

Lucienne est aujourd’hui près de nous, elle savait avant de mourir que cette exposition, ce temps consacré -ici à Saint Maximin- à la Résistance se préparait, elle figure parmi ses autres camarades femmes résistantes dans l’exposition qui vous est présentée.

Elle témoignait régulièrement sa vie durant, en particulier auprès des jeunes, de cette page d’histoire majeure que fut la Résistance.
Majeure car si la France fut libérée grâce aux armées alliées et au peuple soviétique, à l’armée rouge, elle le fut aussi grâce à la Résistance populaire.

Lucienne communiste sa vie durant était ainsi fidèle à ses camarades de Résistance,

Fidèle au propos de l’écrivain François Mauriac ; « seule la classe ouvrière est restée dans sa masse fidèle à la patrie profanée »

Je salue fraternellement toute sa famille et particulièrement sa fille Hélène qui malgré cette cruelle disparition est parmi nous et a travaillé à préparer ce moment.

Je vous propose quelques instants de recueillement.

Mesdames et messieurs

Au nom de l’association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance, de son comité départemental que j’ai le grand honneur de présider je veux remercier Monsieur le Maire de Saint Maximin et son conseil municipal, de bien vouloir recevoir ces expositions et de consacrer ce temps fort à la Résistance et au 75ème anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance, le CNR.

« Un peuple sans passé est un peuple sans avenir » nous dit Aimè Césaire. Certes le temps passe et nous éloigne de ces pages glorieuses. Pourtant les valeurs que défendirent les Résistantes et Résistants nous sont toujours indispensables dans ce monde tourmenté où les conflits et les guerres demeurent, où tant de victimes innocentes meurent encore, où le populisme et le nationalisme, les forces d’extrême droite grandissent, où règnent tant d’injustice, d’inégalités, de misère et de pauvreté.

Prenez connaissance en visitant ces expositions de la place que prirent les femmes en résistant. Le plus souvent elles cachaient, hébergeaient, nourrissaient, approvisionnaient, mais aussi accomplissaient des missions périlleuses de renseignements ou de fournitures d’armes, de liaisons : plusieurs firent le sacrifice de leur vie, périrent assassinées ou en déportation. Elles ont leur place au Panthéon au travers de quatre d’entre elles, même si nous pensons que Marie Claude Vaillant Couturier devrait aussi y figurer.

Regardez, comment fut créé le Conseil National de la Résistance, qui unifia alors sous l’égide de Jean Moulin les différents mouvements de la résistance -celui qui croyait au ciel et celui qui n’y croyait pas- et dont nous célébrons cette année le 75ème anniversaire de sa création.
Ce conseil qui allait permettre non seulement de donner un élan suffisant à la Résistance pour qu’elle contribue de manière décisive à la libération de notre pays, mais aussi d’élaborer un programme de progrès social, démocratique et économique qui, mis en oeuvre à la  libération, sous l’égide du Général de Gaulle et des gouvernements progressistes allait permettre la reconstruction du pays et des avancées majeures pour les Françaises et les Français.

Programme qui porte le doux nom, je cite, « Les jours heureux » et auquel le réalisateur Gilles Peret a consacré un film que je me permet de vous recommander.

Programme dont les forces dominantes de notre époque voudraient, au nom d’un soi disant pragmatisme ou réalisme économique, enterrer définitivement les pages, tant elles allaient dans le sens des conquêtes populaires et du progrès social et démocratique.

N’oubliez pas de voir le film consacré à cette formidable conquête qu’est la sécurité sociale et son instigateur le ministre communiste Ambroise Croizat.

Ni non plus les moments de théâtre consacrés à des lectures sur la Résistance avec la belle compagnie « Souffler n’est pas jouer »

Mesdames et Messieurs, nous espérons que ce WE consacré à la Résistance vous apportera au travers de ce travail de mémoire autant de connaissances que possible de ce que furent ces moments uniques et surtout qu’elles vous encouragent dans la nécessité de l’engagement citoyen, pour le progrès humain les libertés et la démocratie.

Je remercie toutes celles et tous ceux, et particulièrement les membres de l’Anacr et de la municipalité, qui par leur travail ont permis ce moment.
Je vous remercie de votre attention.

SAINT MAXIMIN Flyer programme WEEK-END Résistance last version

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s