Se souvenir … de la fusillade des Kroumirs (15 août) et d’Odette Sauvage (6 au 31 août)

Le jeudi 15 août 2019 à 10h30 à la ferme des Kroumirs, route de Villers-sur-Trie à Trie-Château, aura lieu la commémoration de « la fusillade des Kroumirs » où des fermiers de Trie-Château et des résistants et patriotes du maquis de Ronquerolles furent fusillés par les SS. Cette cérémonie est, chaque année, un moment très émouvant qui réunit beaucoup d’associations et aussi d’habitants de la région.

Dans la région de Chambly, c’est le détachement FTP Patrie qui agit à partir d’avril 1942 ; en 1944 il travaille dans le cadre des FFI avec le mouvement Défense de la France de Philippe Viannay et un autre détachement FTP An II. Ils mènent de nombreuses actions à partir du 6 juin 1944 pour ralentir l’armée allemande : le mouvement Défense de la France est basé dans la ferme des Tuileries à Ronquerolles, les détachements FTP sont dans une grotte à Courcelles. A la suite d’une dénonciation, le 19 juin, le maquis de Ronquerolles  est attaqué par près de 1000  soldats allemands ; les détachements FTP de Courcelles viennent les aider mais le combat est inégal : il y aura 3 maquisards tués au combat, 1 maquisard abattu et 15 faits prisonniers : 11 seront torturés puis fusillés dans le bois de Cassan et 2 seront déportés. Les autres maquisards ont réussi à s’échapper. Le 12 août 1944 le détachement FTP Patrie installe un maquis à Trie-Château dans la ferme des Kroumirs avec 6 hommes rescapés de Ronquerolles qui reprennent les sabotages. Mais le 14 août les Allemands encerclent la ferme : les 6 maquisards qui ont caché leurs armes sont faits prisonniers. Les Allemands découvrent ensuite les armes et fusillent sur place le fermier et ses deux commis. Les prisonniers tentent de s’échapper : 1 seul réussira ; 4 seront tués et 1 sera déporté.

C’est cet épisode des combats de la Résistance dans notre région qui est évoqué, le 20 juin à L’Isle-Adam et à Belle-Eglise et le 14 août à Trie-Château… A Ronquerolles, 10 des maquisards tués avaient entre 23 et 27 ans ; Corentin Quideau qui commandait le détachement An II  avait 48 ans …

Participer avec ses enfants ou ses petits-enfants à cette commémoration (comme à beaucoup d’autres) est une excellente occasion de leur faire découvrir l’engagement de ces souvent très jeunes hommes (et femmes : les 2 agents de liaison qui ont averti les FTP de Courcelles étaient 2 femmes ) qui ont choisi de défendre la liberté fusse au prix de leur vie.

Du 6 au 31 août, c’est la Résistante Odette Sauvage qui sera à l’honneur à Clermont de l’Oise avec une exposition à l’Espace Séraphine Louis, 11 rue du Donjon :

odettesauvage-aout2019.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s