Après la conférence de Laurent Thiery et la rencontre avec les familles des « 9000 déportés de France à Mittelbau-Dora de Creil et les environs.

Hier, à la médiathèque Chanut de Creil (espace culturel de la Faïencerie) s’est déroulée une conférence et surtout une cérémonie très émouvante organisée autour du livre mémorial Les 9 000 déportés de France à Mittelbau-Dora, publié en 2020 chez Le cherche midi éditeur : un travail immense dirigé par Laurent Thiery qui était présent hier avec Jean-François Monnet, un de nos adhérents.

Laurent Thiery est docteur en histoire et historien au centre d’histoire et de mémoire La Coupole d’Helfaut-Wizernes dans le Nord-Pas-de-Calais depuis 2013, est spécialiste des questions de répression et de déportation. Il est aujourd’hui membre du comité scientifique de la Fondation de la Résistance et président du comité scientifique pour le projet de rénovation du Mémorial de l’internement et de la déportation de Compiègne-Royallieu.

Jean-François Monnet a travaillé sur ce projet pour ce qui concerne les déportés ayant un lien avec l’Oise (naissance, résidence ou arrestation).

Ce travail colossal a mobilisé près de 70 auteurs répartis dans chaque région de France. L’ex-ministre de la Culture Aurélie Filippetti signe la préface : son grand-père et deux de ses grands-oncles, antifascistes italiens des mines de Lorraine, ont été déportés à Dora. Jean-François Monnet nous expliquera qu’un de ses oncles a lui aussi été déporté à Dora et que en faisant des recherches sur le parcours de cet oncle qu’il n’a pas connu, il s’est impliqué très fort dans l’histoire de la déportation et devenu, entre autres responsabilités, président de l’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l’Oise.

L’ouvrage impressionne d’abord par ses dimensions : 2600 pages, 4,2 kg, 3000 photos, 9000 notices biographiques ! Il comporte aussi des articles sur les différents aspects de ce camps de Dora, surnommé par les premiers déportés qui y arriveront « L’enfer de Dora ».

Avec la conférence de Laurent Thiery, c’est tout le fonctionnement de ce camp qui nous ai expliqué et on comprend que ce projet nécessaire et très émouvant en tant que travail de mémoire va beaucoup plus loin et analyse l’ensemble du système nazi.

Cette conférence a été aussi l’occasion de remettre aux familles de déportés à Dora de la région de Creil un exemplaire numéroté du livre : un geste qui associe les familles (petits-enfants ou petits-neveux) à cet immense travail ! Et qui a été un moment d’émotion et d’hommage partagé par toutes les personnes présentes. A l’appel de chaque nom de déporté, la directrice de la médiathèque et Jean-François Monnet ont lu, à tour de rôle, un résumé de la notice le concernant ; et parfois, la petite-fille, le petit-neveu corrigeait un nom, une date…

Cette conférence a été aussi présentée à une classe du Lycée Jules Uhry de Creil : ce travail avec les jeunes et les professeurs fait partie intégrante du projet.

Et ce livre pour imposant qu’il soit n’en est qu’une étape ! Une exposition et un site sont aussi prévus.

Ces conférences sont faites d’abord pour remettre le livre aux familles des déportés de Dora. Nous vous encourageons à y assister si vous avez la chance d’en découvrir une près de chez vous !

Nous n’avons pas eu l’idée de faire des photos ! Si la médiathèque nous en envoie (la demande vient de partir) nous les mettrons sur ce blog.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s